Coupes Moto Légende, mai 2016
Article mis en ligne le 25 janvier 2017
dernière modification le 26 janvier 2017

par administrateur

Cette année encore nous nous sommes rendus à Dijon pour les Coupes Moto Légende.
Nous avons décidé un départ groupé du domicile de Michel Goll.
Nous étions 6 motos et 6 personnes au départ, Philippe ne pouvant partir avec nous nous a rejoint samedi matin.
Temps maussade mais belle balade une fois la région parisienne quittée, Laurent avait réservé pour le repas du midi à Carisey.
Le road-book du trajet aller jusqu’à Carisey ou nous avons déjeuné
L’après midi sur le trajet jusqu’à Dijon le temps a été plutôt maussade. Nous sommes arrivés à Dijon en fin d’après midi après un petit arrêt rafraîchissement.
Le road-book du trajet aller de Carisey jusqu’à Dijon
La nous attendais déjà, les Corréziens, les Haut-Savoyards, les Mosellans, les Bretons pour un petit apéritif accompagné de produit du terroir, leurs terroirs.
certains d’entre-nous avaient emporté une bouteille pour faire bonne mesure

Le samedi nous avons passé la journée sur le circuit de Dijon Prénois avec un temps plutôt agréable, parfois même chaud.
Comme d’habitude, de belles motos, des fous qui font le spectacle sur la piste, les Coupes Moto Légendes, quoi !
Cette journée c’est terminé par un repas façon Astérix, 28 motardes et motards sur une grande table au milieu du restaurant.
Le dimanche nous avons profité de cette journée pour une balade dans les environs.
200km dans le nord de Dijon sur de petites routes viroleuses à souhait, la encore une belle balade. Avec un arrêt pour le repas dans une étonnante auberge/cabaret à La Chaume, tout petit village perdu au milieu de nulle part.
Le road-book de la balade
Lundi matin retour vers nos foyers, nous nous avons accompagné les Samariens jusqu’à Montmirail les sièges et avons terminé notre périple par la Ferté/Jouarre, Lizy/Ourcq et Dammartin en Goele ou nous nous sommes dit au revoir. Ensuite la 104 ou chacun a pris son itinéraire
Le road-book de retour
Chose promise nous recommencerons l’an prochain.